[./accueil.html]
[./presentation.html]
[./bureau.html]
[./adhesion.html]
[./donations.html]
[./galerie.html]
[./telechargements.html]
[./contacts.html]
[https://mail17.lwspanel.com/webmail/]
[./dialogue.html]
[./justice.html]
[./femmes.html]
[./jeunesse.html]
[./etranger.html]
[./elections2012.html]
[./reprise.html]
[./sorties.html]
[./couverture.html]
[./agenda.html]
[./pointdevue.html]
[./donations.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Le Faso Autrement : " Rien n'arrête une idée arrivée à son heure" !
La jeunesse et l'emploi

La population de notre pays est très jeune. Engraphicgraphic  effet, 75% des 17 millions de burkinabè que nousgraphicgraphic  sommes aujourd'hui ont entre un (1) an et trentegraphicgraphic  cinq (35) ans.graphicgraphic  En analysant la situation économique et socialegraphicgraphic  vécue actuellement dans le pays, l'on s'aperçoitgraphicgraphic  aisément que cette frange de la population quegraphicgraphic  constitue la jeunesse, n'a ni perspective, ni espoirgraphicgraphic  pour l'avenir, notamment aux plans de lagraphicgraphic  formation et de la création d'emplois.graphicgraphic  L'explication peut être, entre autres, le manquegraphicgraphic  d'adéquation entre les programmes de formationgraphicgraphic  disponibles et les besoins et potentialités du pays. graphicgraphic  Cette situation est de plus en plus intenable pourgraphicgraphic  la jeunesse et si une correction n'est pas apportéegraphicgraphic  au système d'éducation et de formation engraphicgraphic  vigueur, le Burkina Faso peut être comparée à graphicgraphic  une " marmite " sur le feu. Cette marmite, qui estgraphicgraphic  en train de bouillonner, peut exploser à tout moment et les conséquences toucheront tous les burkinabè sansgraphicgraphic  distinction et tout ceux qui vivent sur le sol burkinabè.graphicgraphic  D'où l'urgence d'une refondation du système éducatif du Burkina Faso en tenant compte du fait que notregraphicgraphic  monde est devenu un monde de connaissance et d'excellence dans lequel l'économie est devenue cognitive.graphicgraphic  Le système éducatif actuel produit du quantitatif et du volume au lieu de favoriser la qualité.graphicgraphic  Quand on sait que la principale richesse sûre de notre pays est constituée par ses femmes et ses hommes,graphicgraphic  l'on comprend aisément que son développement passe par une formation qualitative de ces ressources afin degraphicgraphic  permettre à celles-ci d'apporter un plus à toute la société.

© 2014 Copyright Le Faso Autrement – Tous droits réservés
Nos idées
Actualité